On est venu me sollicité en 1983 et j’y suis encore.

Pour être pompier aujourd’hui il faut savoir donner de son temps, mais c’est pour la bonne cause.

Sauver des vies ou éteindre des feux, il y a des situations difficiles, mais les sapeurs pompiers sont une grande famille et il y a des bons et grands moments.

Hervé